Si vous ne voyez pas les animations ci-dessous, téléchargez le Plug-in Macromedia Flash: ici
 

Webmaster : Francis Boutet | M'écrire | Forum BIKE 70 | Livre d'Or BIKE 70 | Club BIKE 70  | Team BIKE 70 

 

Menu 

 

Pilotes de légende

 

Courses de légende

 

Motos de légende

 

Personnalités

 

Histoires Anecdotes

  Photos et Vidéos
  Revue de Presse

 

Liens

 

 

CETTE ANNEE LA : Revivez les principaux événements de ces années là. Sport, actualité, cinéma, musique et bien entendu moto. De nombreuses photos, liens vers des sites, documents d'époque.

1969

1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980
Personnalité de légende : Yves Kerlo

Source et photos tirés de l'excellent site d'Yves Kerlo où vous pourrez retrouver d'autres photos 
et les réalisations actuelles de KERLO CLASSIC

CHARTRES ANNÉES 60 

Yves Kerlo a passé toute son enfance au contact de son grand père, dans la station service qu’il avait construite. Cet infatigable bricoleur lui a transmis sa passion. Dès l’âge de 15 ans, Yves mène de front le collège technique, l’atelier mécanique de la Maison des Jeunes et les courses sauvages de Solex dans la rue. C’est tout naturellement qu’il se retrouve spectateur à Montlhéry, puis au Grand Prix de France en 1969 sur le circuit du Mans. 

70-79 BRICOLEUR PROFESSIONNEL ET PILOTE OCCASIONNEL 

Yves Kerlo entre à 17 ans dans la vie active, et son Malanca est prêt à affronter la côte Lapize ! En 72 avec une 125 compé client Aermacchi, direction le Championnat National, avec une victoire à PAU. Mais surtout en 72 il va assister à la fabrication d’un cadre de SPQ chez Pierre PIRON, et en apprendre les secrets de fabrication. De retour à Chartres, il se construit un marbre. La première 125 Aermacchi KYF (pour Kerlo Yves Fabrication) voit le jour en 1973. Suivront une Maïco et plusieurs side-cars, à la demande de pilotes dont il est parfois le passager. Lors des courses de côtes alentours il croise Guy Coulon qui fait, lui aussi, son apprentissage de la course sur le tas. Toutes ces activités cohabitent avec un emploi, jusqu’à ce qu’en 75, certains clients exigent une facture. Direction la Chambre des Métiers, en compagnie de Patrick VALLET avec qui Yves s’associe et partage les locaux de « La Motocyclette ». Les évènements s’enchaînent à un rythme soutenu, avec beaucoup de pots de détente, quelques châssis, des réservoirs, des carénages pour des pilotes de renom comme Estrosi, Rigal, Rougerie, Pons, Sarron, Choukroun, Fau, Noblesse, Eckerold, Baldé, Chemarin, ou encore l’ingénieur Jean Bidalot… En 78 et 79, Yves construit deux châssis pour la 250 d’Eric Saul ! Le bouche à oreille fonctionne particulièrement bien, et Jacques Bussillet en parle pour la première fois dans Moto Journal.

80-89 « CHEVAL", MARSEILLE, CHARTRES...

A l’été 1980, Eric Saul l’entraîne avec lui chez Alain CHEVALLIER après la disparition d’Olivier. Un palier va être franchi. Alain c’est un mélange d’exigences de qualité, de résultats et de recherches permanentes. Rien ne l’arrête, châssis, moteur, suspensions, acquisition de données avant tout le monde… en suivant les Grand Prix 250, 350, 500, et le Paris-Dakar. On y travaille (beaucoup) et, pour le même prix, on est en formation permanente, merci Professeur Alain.
Un crochet géographique de 4 ans par Marseille et Pernes Les Fontaines amène Yves Kerlo à collaborer avec les « sudistes », Baldé, Guignabodet, Grabia, et surtout Mattioli. Une 250 KYF avec carte de constructeur FIM va participer à tout le Championnat du Monde 250 avec GALBIT. Tout s’enchaîne rapidement, avec de nouvelles demandes émanant des constructeurs Claude Fior et Boxer Bikes, suivis par le designer Sacha Lakic. Vont suivre les BMW Ecureuils du Dakar, les Yamaha de l’équipe officielle d’Endurance avec Sarron, Ruggia, Samin, Hubin, une collaboratien riche en enseignements... Et au passage des armures de théâtre pour Philippe Berthelin ! En 1987 l’équipe s’agrandit avec l’embauche de deux salariés. Fin 89, en collaboration avec Rachel Nicotte et Cyrille Bihr, la participation au Bol d’Or va être le déclencheur d’une petite révolution. Pour garder la main, Yves avait repris une licence en 87 et 88 pour disputer des courses de cyclos et de solex.


90-99 de KYF à REFLEX

Début 90 afin de pouvoir répondre à la demande de nouveaux clients, en collaboration avec Jean Sylvain DUPRE, il envisage d’investir dans une semi remorque mais l’artisan KYF manque quelque peu de crédibilité auprès des banques, et grâce au compétences de Monique KERLO la SARL REFLEX voit le jour en même temps que le Team d’Endurance BIHR-REFLEX. En 91 l’arrivée dans son équipe de Monneret et de son partenaire FINACOR permettent d’accéder à la victoire aux 24 heures du Mans avec Bonhuil et Nicotte. En même temps Yves découvre en 89 dans les courses de cyclos un certain Sébastien Charpentier et décide de l’aider à gravir les échelons en 125 puis en Supersport jusqu’en 98. Avec Sébastien de 91 à 98 il y a eu des pôles et des victoires en 125, en 500 Cup, en Championnat de France 600, d’Europe puis du Monde ! Des prestations de tous types vont se suivre, aussi bien en endurance qu’en fabrication de prototypes. MICHELIN, YAMAHA, HONDA, SUZUKI, PIAGGIO viennent solliciter son équipe.
Tout au long de ces années intenses, la part des copains n’a jamais été oubliée, Yves a toujours préservé de la disponibilité pour aider l’un ou l’autre.
En 98 lors du Centenaire d’Assen, les motos des années 70 vont ressurgir, et Yves pour l’occasion va créer KYR pour « Kerlo Yves Restaurations »

2000… DE REFLEX A www.kerloclassic.com

Courant 2000 Yves est contacté par Alain Chevallier pour épauler l’usine Voxan avec son équipe et ses structures pour les trop brèves participations en Endurance et Protwin.
En 2001 une collaboration avec Jean Bertrand Bruneau alias JBB va démarrer autour du projet RenNa, une Ducati 996 SPS avec une suspension avant à triangles. Il faudra plus de 2 ans pour la réaliser.
Le hasard des rencontres va lui faire réaliser une moto sur mesure pour Philippe Starck, sans pratiquement jamais le rencontrer, juste une fois une demi heure, définition uniquement par fax, tel, mail, sans jamais avoir le moindre dessin…et souvent par secrétaire interposé. Pas simple mais le personnage sait ce qu’il veut et le résultat est très sympa !
Un des derniers sujets en date lié à la moto est le simulateur de pilotage moto PlayBike. Pour ses 50 ans fin 2002, maman Kerlo offre à Yves une Play Station avec les jeux Moto GP. La manette analogique va vite être remplacée par des protos grandeur nature essayés par de vrais pilotes comme Saul, Monneret, Charpentier, avant d’être adoptés par tous!
Fin 2006, devant le nombre de demandes de restaurations de machines anciennes, Yves prend la décision de créer un département « KerloClassic » au sein de Reflex, dont le site que vous êtes en train de consulter permet de tout connaître de ses buts et de son animateur, l’éternel adolescent dont l’atelier chartrain tourne toujours à plein régime.

 

Yves au Vigeant en 2007

De gauche à droite : Alain Noirhome, Jean Paul Boinet, Jacky Germain et Yves


Manifestations Partenaires

Partenaires et sites amis...