Si vous ne voyez pas les animations ci-dessous, téléchargez le Plug-in Macromedia Flash: ici
 

Webmaster : Francis Boutet | M'écrire |

 

Menu 

 

Pilotes de légende

 

Courses de légende

 

Motos de légende

 

Personnalités

 

Histoires Anecdotes

  Photos et Vidéos
  Revue de Presse

 

Liens

 

 

CETTE ANNEE LA : Revivez les principaux événements de ces années là. Sport, actualité, cinéma, musique et bien entendu moto. De nombreuses photos, liens vers des sites, documents d'époque.

1969

1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980
Courses de Légende d'hier : Coulommiers


Suite à l'article que j'ai publié sur Rungis, Pierre Ademian me contacte et me parle de Coulommiers. Un aéroport où les motards se sont "réfugiés" après l'interdiction de rouler à Rungis. Ce lieu est plus sécurisé et sera le terrain de jeu des motards parisiens avant l'ouverture du circuit Carole. Des courses y furent même disputées ... Pierre nous raconte cet épisode de l'histoire motarde en texte et en vidéo ... car en fouillant dans ses archives il retrouve un voeux film super 8 qu'il fait numériser ... nostalgie.

cliquez sur les photos et les articles pour les agrandir

De La Bastille à Carole….en passant par Rungis et Coulommiers….

En lisant le vécu de certains à Rungis, je me décide à faire de même.

16 ans, 1974, ma moto une 125 Zündapp rouge avec le cylindre "tapé" , pas un vendredi où je ne vais pas à la Bastoche…un vrai Mythe, qui se termine toujours à Rungis sur ce fameux rectangle. Atmosphère surréaliste, un peu fantasmagorique et tout ce monde qui se masse au fond dans le "gauche". Chacun s'intercale dans ce flot de motos hétéroclites , mobylettes (parfois sans phare)….et la ronde commence. Chance pour moi, pas une gamelle de vécue, même en 76 avec ma 650Z, mais un truc de fous, impensable aujourd'hui. J'avoue n'avoir jamais été à l'aise à Rungis avec ces plaques d'égout.

Durant toutes ces années, tout était possible, rouler en Devil piste , traverser notre beau pays gaz en grand, et surtout c'était la baston à tous les feux rouges, ou tour de périf…Comme l'a très bine dessiné BAR2 avec son Joe Bar Team….c'est du vécu, du VRAI !! j'en témoigne.

Donc, nous sommes en 1976/77 et je fais parti de "'L' Association des Motards Indépendants - AMI", toute jeune association avec à sa tête Jean Jacques BRANFAUX (qui deviendra la FFMC avec Jean Marc Maldonado) et les 1ères manifestations. Un jour, le père de ma petite amie, ayant une résidence proche, me raconte que des "gus" tournent sur une partie de l'aérodrome de Coulommiers et ce sans problème. Bien évidemment, j'y vais et là c'est la révélation, c'est Là qu'il faut aller. J'y retourne plusieurs fois, commence à tourner. Convaincu de l'intérêt de ce circuit et de sa sécurité (largeur, échappatoires en gazon...) j'emmène JJ Branfaux et quelques autres. Ensuite il a été décidé de monter une manifestation en emmenant le plus de motards possible là bas. L'A4 a été bloquée et nous y sommes allés (video à l'appui); dans la foulée, Rungis a été arrêté progressivement pour diriger les gars sur "notre" nouveau circuit... Nous faisions de la ""retape" les vendredis auprès des motards pour les diriger sur cet aérodrome

Après cela, tous les Dimanche, il y avait du monde qui tournait en sécurité, les flics et une ambulance étaient présents, les autorités étant trop contentes que nous trouvions en endroit pour tourner en sécurité et de jour, en attendant les pourparlers pour trouver une VRAIE solution pour les motards. Un succès !. 

3 ou 4 courses de 6 heures y furent organisées auxquelles j'ai participé et dont j'ai encore les coupures de presse de MJ, MR et Le Parisien, du reste l'écurie PIPART d'endurance avec JB PEYRE y a tourné une fois, et certains s'y sont illustrés et ont fait une belle carrière en endurance. Quelques concessionnaires proches venaient même essayer leur moto préparée. Il y avait une vraie ambiance, une kermesse avec baraque à frites. Évidemment, aujourd'hui, cela semble aberrant de tourner sur un circuit fait de plaques de béton un peu disjointes mais cela était un VRAI PLUS par rapport à Rungis et surtout , il n'y avait rien d'autre !!! Pour y avoir tourner presque tous les dimanche, ce circuit avait l'intérêt d'être très large, puisque fait pour les avions et donc nous pouvions être à 4 de front au freinage sans problème aucun. De plus , si un gus se bourrait , il y avait toujours une possibilité de l'éviter et les spectateurs étaient suffisamment loin pour être en sécurité, si un gars se ratait au freinage. Aucun accident grave ne fut à déplorer à Coulommiers.

Coulommiers s'est éteint avec la naissance de Carole, toujours à l"initiative des L'Association des Motards en Colère et de JJ BRANFAUX.

J'ai 50 ans et le virus m'a repris depuis 3 ans, après m'être arrêté durant 23 ans. Il est difficile voir impossible de décrire ce que l'on pouvait faire à cette époque, aujourd'hui tout est encadré, aseptisé, mêmes les motos. J'ai repiqué mais avec des motos des mes années, Kawasaki 1000.

J'espère que l'histoire de ce circuit réveillera certains qui ont leur témoignage et leurs photos.

Pierre

 


 Revue de Presse

cliquez sur les photos et les articles pour les agrandir

VIDEO COULOMMIERS

Pour info Pierre, c'est le barbu en Rayban et avec la combinaison rouge et noire (casque Nolan blanc)

cliquez pour voir la suite des vidéos


Manifestations Partenaires

Partenaires et sites amis...