Si vous ne voyez pas les animations ci-dessous, téléchargez le Plug-in Macromedia Flash: ici
 

Webmaster : Francis Boutet | M'écrire

 

Menu 

 

Pilotes de légende

 

Courses de légende

 

Motos de légende

 

Personnalités

 

Histoires Anecdotes

  Photos et Vidéos
  Revue de Presse

 

Liens

 

 

CETTE ANNEE LA : Revivez les principaux événements de ces années là. Sport, actualité, cinéma, musique et bien entendu moto. De nombreuses photos, liens vers des sites, documents d'époque.

1969

1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980
Pilote de légende : André Luc APPIETTO  : Né le 30 novembre 1946

Disparition le 7 mai 1973 à Bourg en Bresse


C'était le type même du pilote privé qui arrivait sur les circuits avec sa fourgonnette* et sa moto dedans. Il avait décidé de s'attaquer au Continental Circus, malgré ses faibles moyens financiers*.  

André Luc a commencé à courir en 66 avec sa Manxman perso. Course de côte de Méru, à Montlhéry avec Vigreux, Auréal, Barbaroux etc.. il a roulé sur Bultaco, Morini, Kawa H1R. Il a marqué ses points en GP avec une Paton puis une Yamaha.  Il s'est battu sur tous les circuits d'Europe et il est mort en France sur un circuit encore plus dangereux...

Précision de Marc Appietto le cousin de André Luc

Ce petit mot pour corriger une erreur minime. André Luc faisait le Continantal Circus avec un gros Renault Goelette équipé d'un couchage ainsi que de beaucoup de matériel pour dépanner ses motos ou celles des autres. Beaucoup de pilotes venaient utilisé son poste à souder.

AL était issu d'une famille aisée. Mon oncle avait une très belle situation. AL était avant tout un passionné de moto. Il avait beaucoup de copains motards qui étaient appelés à l'époque "blousons noirs" et souvent il allait déjeuner avec eux. Il a vécu trop peu de temps malheureusement mais a assouvi sa passion.

AL s'est toujours battu pour plus de sécurité sur les circuits et aussi, en tant que président de l'ACIF, pour que les pilotes Français soient payés pour courir. 

L'année 73 devait être son année, 8eme au GP France au Castelet, 5eme et 7eme en Yougoslavie la semaine avant et cette maudite chute sur un circuit n'ayant aucune sécurité.... c'était le destin....il manque à toute sa famille,il était adorable c'était mon cousin... je pense tout le temps à lui. 

Marc APPIETTO.


Le témoignage de Christian Gelmini

Je viens de passer plus de une heure sur le site, et y'a un pilote qui m'accroche particulièrement.  Il faut que je raconte "MA" rencontre avec André Luc.  Je dois préciser que je fais partie de l'Union Motocycliste de l'AIN qui organisait le "CIRCUIT DES VENNES" à BOURG EN BRESSE et que je suis commissaire de piste depuis 1967.  

Nous sommes au mois de mai 1972, le vendredi précédant la course. À l'époque je suis comptable dans un garage, en face de la gare, qui est aussi correspondant "EUROPCAR". André Luc a cassé je sais plus quelle pièce sur la 'PATON' et dois monter sur Paris pour aller chercher ce qu'il lui faut pour réparer. Il se pointe au garage; manque de pot: pas une seule bagnole de disponible. Moi, connaissant le gars, je lui propose de lui prêter "ma" bagnole perso (une R16TL). Nous devons nous revoir le samedi matin. Sauf que, quand André Luc a ramené la R16TL le samedi, y'avait un cardan en moins.  Lui m'a dit que le cardan avait cassé sur l'autoroute, moi je pense qu'il a du faire la fête avec des potes (mais je lui en veux pas). Un peu penaud, pour ne pas dire em....dé, André Luc se propose de me rendre un service en 'compensation'. Je lui demande un frein "4 cames GRIMECA" pour ma 125, sans trop y croire sincèrement. Eh bien, juré, lorsque j'ai couru au "Trophée du MILLION" au mois de novembre de cette même année à Magny Cours, André Luc m'a cherché partout dans le parc pour m'amener ce qu'il avait promis.  Comment expliquer ce que j'ai ressenti lorsque j'ai entendu à la radio que André Luc avait chuté au "Virage des Bouleaux" (un 'droite' à 90° après la ligne droite suivant la "Courbe MILLET"). Comment expliquer mon émotion (le mot est faible) lorsque Christian MAINGRET à qui je demandais des nouvelles d'André Luc le dimanche soir m'a dit "C'est foutu" (ou quelque chose de similaire).  Le lendemain (ou deux jours après, sincèrement je me souviens plus) je suis retourné sur le lieux de l'accident. Je pense que vous me croirez si je vous dis que j'y ai retrouvé des morceaux des lunettes que André Luc portait toujours sous son casque. J'ai écrit à sa famille pour expliquer mon 'histoire' avec André Luc (celle que je viens de raconter) et savoir si elle m'autorisait à garder ces morceaux de lunettes. La famille de André Luc était au courant du 'geste' que j'avais fait pour leur fils. L'autorisation coulait de source (pour eux), mais elle fut pour moi une marque de reconnaissance à laquelle je suis toujours sensible malgré le temps. Malheureusement au gré (!!!) des déménagements je ne suis pas arrivé à remettre la main sur la boîte de "PANATELLAS" (longs et fins cigares) dans laquelle je gardais ces fragments de lunettes, et ça me fait ch.er!!!  

Désolé d'avoir été un peu long, mais ça fait longtemps qu'il fallait que 'ça sorte'. Merci d'avoir eu la patience de me lire. 

Christian Gelmini

 

Palmarès en mondial

Rang

Année

Moto

Classe

Résultats

34

1969

PATON

500 cc

F 7 - CS 8

45

1970

PATON

500 cc

F 10

35

1973

YAMAHA

250 cc

F 8

Cliquez pour voir d'autres photos

VIDEO


Manifestations Partenaires

Partenaires et sites amis...