Si vous ne voyez pas les animations ci-dessous, téléchargez le Plug-in Macromedia Flash: ici
 

Webmaster : Francis Boutet | M'écrire | Forum BIKE 70 | Livre d'Or BIKE 70 | Club BIKE 70  | Team BIKE 70 

 

Menu 

 

Pilotes de légende

 

Courses de légende

 

Motos de légende

 

Personnalités

 

Histoires Anecdotes

  Photos et Vidéos
  Revue de Presse

 

Liens

 

 

CETTE ANNEE LA : Revivez les principaux événements de ces années là. Sport, actualité, cinéma, musique et bien entendu moto. De nombreuses photos, liens vers des sites, documents d'époque.

1969

1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980
Pilotes de légende : Jean Louis Tournadre -  Né le 17/11/1958

Champion du Monde 250 CC en 1982

Photos MANFRED MOTHES - http://www.highsider.com/


Jean Louis obtient son premier titre en 1979, en étant sacré Champion de France 750 en catégorie nationale.

Jean Louis Tournadre débute dans le Championnat du Monde de vitesse en 1980. Cette année là en 350 cc il rentre deux fois dans les 10 (9e en Grande Bretagne et 8e en Allemagne) pour prendre la 20e place finale au Championnat du Monde au guidon de sa Bimota-Yamaha. Il participer également à la catégorie 250 cc, il termine le championnat en 36e position en glanant le point de la 10e place au Grand Prix de Tchécoslovaquie.

En 1981, il se consacre à la catégorie 250 cc avec succès puisqu'au classement final du Championnat du monde il termine à une  très belle 7e place. C'est en deuxième partie de saison qu'il marque ses points, avec un podium (3e) au Grand Prix Grand Prix de Tchécoslovaquie.

En 1982 il est sacré Champion du Monde 250 cc

 

Extrait de l'histoire Yamaha

Jean-Louis Tournadre est un nom moins connu que celui de Patrick Pons, de Christian Sarron ou d’Olivier Jacques, mais il n’en reste pas moins dans l’histoire comme le premier champion du monde Français en 250.

En 1980, quand Jean-Louis Tournadre vient tenter l’aventure des championnats du monde, c’est un des très bons pilotes français, mais il est noyé dans la multitude, car les pilotes de talent qui jouent un rôle en championnat du monde se "ramassent à la pelle" : Jean- François Baldé, Thierry Espié, Eric Saul, Patrick Fernandez, Patrick Pons, Michel Rougerie... Constituent une partie de la pléiade des pilotes de l’hexagone qui s’illustrent en GP. Trente deuxième en 250 avec un point en 1980, Tournadre repart en 1981 faire le mondial 250 avec plus d’expérience et termine septième du classement général.

Pour la saison 1982, le premier GP se déroule en France sur le circuit de Nogaro et, suite à un mouvement de grève pour des conditions de sécurité jugées insuffisantes, les pilotes de pointe de la catégorie ne prennent pas le départ de la course. Jean-Louis Tournadre remporte l’épreuve. Facile, pensez-vous, puisque Mang, Lavado et consorts ne sont pas au départ… Eh bien non, car si on regarde les temps des essais et de la course, c’est bien un vrai GP que remporte Tournadre. En course, Fernandez - le cinquième du championnat du monde 1981 - réalise, dans des conditions climatiques quasi identiques aux essais, le meilleur tour avec un chrono de 1’25’’00 (132,140 km/h de moyenne), soit mieux que la "pôle" d’Igoa. Tournadre, qui le bat à la régulière de 49 dixièmes de seconde, n’a donc pas fait du tourisme et a véritablement mérité sa victoire. Bien sûr, l’absence des autres laisse planer un doute, mais auraient-ils battu Jean-Louis ?

Au second GP, en Espagne, Tournadre termine deuxième derrière Lavado et devant Mang. Au GP suivant (Italie), Jean-Louis est troisième, Mang gagne... Et arrive le dernier GP de la saison. Sur le circuit d’Hockenheim, le 26 septembre 1982, c’est l’heure de vérité. Pour Mang, auteur de la "pôle" en 2’20’’24, il faut impérativement gagner et espérer que Tournadre termine au delà de la quatrième place pour être titré. Mais Tournadre montre son intelligence de la course. Il lui faut une quatrième place pour être champion du monde, et il termine quatrième. C’est donc après une splendide saison, magnifiquement gérée, que Tournadre est sacré champion du monde. Et qu’on ne vienne plus dire : "Oui, mais à Nogaro…" car, pendant la saison, Tournadre est monté huit fois sur le podium et a passé douze fois la ligne d’arrivée dans les points en douze courses. Bien des pilotes ont été champion du monde sans avoir réalisé une telle saison.

 

 PALMARES CHEZ : http://www.eggersdorfernet.de

Palmarès Jean Louis Tournadre en Championnat du Monde de Vitesse

Place

Année

Marque

Classe

Résultats

32

1980

YAM

250 cc

CS 10

20

1980

YAM

350 cc

GB 9 - D 8

7

1981

YAM

250 cc

B 6 - SM 6 - SF 4 - S 5 - CS 3

1

1982

YAM

250 cc

F 1 - E 2 - I 3 - NL 2 - B 6 - YU 3 GB 3 - S 4 - SF 7 - CS 2 - SM 2 - D 4


Manifestations Partenaires

Partenaires et sites amis...