Si vous ne voyez pas les animations ci-dessous, téléchargez le Plug-in Macromedia Flash: ici
 

Webmaster : Francis Boutet | M'écrire 

 

Menu 

 

Pilotes de légende

 

Courses de légende

 

Motos de légende

 

Personnalités

 

Histoires Anecdotes

  Photos et Vidéos
  Revue de Presse

 

Liens

 

 

CETTE ANNEE LA : Revivez les principaux événements de ces années là. Sport, actualité, cinéma, musique et bien entendu moto. De nombreuses photos, liens vers des sites, documents d'époque.

1969

1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980
Pilotes de Légende : Michel Rougerie
 

Michel Rougerie

Né le
21 - 04 - 1950

Mort en course le 31 mai 1981 (Rijeka)

Retrouvez l'histoire de la 350 Yamaha Kerlo de Rougerie

Son enfance (1950 - 1964) - Ses 1eres motos (1964 - 1969) - Bol d'Or 1969 - Début en vitesse (1970 - 1974)

Les espoirs déçus (1975 - 1981) - Le drame (1981) - Palmarès - Galerie Photos


VIDEOS EXCLUSIVES BIKE 70 SUR LE BOL 1969

Extrait d'un film de Thierry Quentin et Pierre Hanriot. Commentaire Jacques Bussillet.
Transfert vidéo Jean Claude Jacq. Restauration et titrage Dominique Perruchon.

Une exclusivité BIKE 70 .... cliquez pour voir les trois extraits


BOL 1969 de Michel Rougerie

cliquez sur les photos pour les agrandir

Sa participation au Bol 69, est du à 3 coups de chance. C'est d'abord sa rencontre avec Robert Assante. Ce dernier travaillait chez Jean Murit et Michel l'a rencontré quand il venait y chercher des pièces racing pour son 305 Honda (Assante courrait lui aussi sur cette machine).
Ils deviennent alors de très bons amis. Ensuite Robert Assante devient le nouveau directeur commercial de Japauto et Michel est allé le voir pour de nouvelles pièces car il courrait les 1000 km du Mans, deux semaines avant le Bol d'Or. Lors de sa visite, il soumet une idée à son ami : convaincre M. Vilaséca (le patron), d'engager la nouvelle moto japonaise qui venait de sortir en Europe, la 750 Honda.
Il participe au 1000 km du Mans avec son copain Bibi sur la 305 Honda, mais ils doivent abandonner sur casse. Ce jour là c'est Ravel sur H1R qui gagne devant Urdich sur Honda 250 CB 72. Après la course Urdich passe chez Japauto pour rendre des pièces et il fait la même proposition que Michel concernant l'engagement de la 750 Honda. M. Vilaséca séduit par l'idée engage Urdich en 750, mais son coéquipier n'ayant qu'une licence junior (limitée à 250 cc) ne peut pas lui aussi être engagé. Robert Assante pense aussitôt à Michel, c'est son 2eme coup de chance.
La moto est rapidement et succinctement préparée (commandes reculées, bracelets, petit dosseret, pas de carénage mais une bulle etc. …et Vilaséca la présente aux pilotes.
Le Jeudi précédent la course, le patron de Japauto entre dans l'atelier et dit à ses pilotes : " Demain n'ayez pas l'air surpris quand vous verrez la moto !!! ". Rougerie, Urdich et Assante se regardent incrédules. La moto ils la connaissent, car c'est eux qui l'ont préparée et ils ne voient pas ce qui pourrait les surprendre.
Le lendemain ils comprennent. Ce n'est plus la même moto qui est devant eux, mais la 750 Honda d'usine que M. Vilaséca a réussi à obtenir des japonais.
C'est là que réside le troisième coup de chance (coup de Bol) de Michel. En effet la course se déroulant à Montlhéry, seuls les pilotes français peuvent y participer. Les pilotes d'usine étant anglais, l'usine décide donc de la confier à des français.
Tout le monde connaît la suite, Urdich et Rougerie gagnent la course.
Pourtant tout ne fut pas si facile. Les deux pilotes manquaient cruellement d'expérience et Urdich refusa même un relais à la tombée de la nuit et sous la pluie. Il fallut l'intervention " musclée " de Mme Assante, pour qu'il se décide à reprendre la piste. Mais paralysé par la peur, le pauvre Urdich est très lent. C'est une Kawasaki qui reprend alors la tête, celle pilotée par Guénard et Morel. Les Japonais demandent à Michel de reprendre le guidon et de tout faire pour repasser en tête. Après un relais d'anthologie, Michel repasse en tête et grâce à cet exploit et au jour qui revient, Urdich reprend confiance et l'équipage gardera la tête jusqu'au bout. Après cette course Michel Rougerie, prend une grave décision, il ne sera pas ingénieur en électronique, mais pilote de moto professionnel.


Rougerie sur sa 750 Honda Officielle
M. Vilaséca à gauche avec la casquette
(cliquez sur l'image pour l'agrandir)


Rougerie attaque au Bol

Le destin de Rougerie va bientôt basculer il ne sera pas ingénieur --->

 

 

VIDEOS EXCLUSIVES BIKE 70 SUR LE BOL 1969

Extrait d'un film de Thierry Quentin et Pierre Hanriot. Commentaire Jacques Bussillet.
Transfert vidéo Jean Claude Jacq. Restauration et titrage Dominique Perruchon.

Une exclusivité BIKE 70 .... cliquez pour voir les trois extraits


VIDEOS 


Michel Rougerie par froadster 


D'AUTRES VIDEOS

Le TT 1969 - Continental Circus - The Race of The Years

Grand Prix de France 1969 (1) - Grand Prix de France 1969 (2)

Cliquez pour voir les couvertures des revues moto de 1969

 


Manifestations Partenaires

Partenaires et sites amis...