Le Forum

M'écrire webmaster : Francis Boutet  M'écrire

Merci de signer mon livre d'or

Le Forum

Pilotes

Courses

Motos

 

Jean Luc Roy

 

cliquez sur la photo pour l'agrandir

Jean Luc Roy : Fondateur et Président Directeur Général de la chaîne de télévision internationale MOTORS TV...

Cette semaine nous allons faire connaissance avec un passionné de sports mécaniques. Passionné parce qu'il a lui même été pilote (moto et voiture), passionné parce que grâce à sa chaîne Motors TV et aux émissions qu'il anime sur RMC, Jean Luc sait si bien transmettre cette passion. En lisant ses réponses vous comprendrez pourquoi nous avons tant tenu à lui rendre ce modeste hommage, lui qui sait si bien mettre en valeur ses invités et notre passion commune, la moto. 

Jean Luc Roy en quelques dates

11 juillet 1953 : naissance à Toulouse (Jean Luc est marié et a 3 enfants)
1977-1981 : Reporter à l'hebdomadaire MOTO REVUE
1981-1982 : Rédacteur en Chef Adjoint du mensuel 4X4 MAGAZINE 
1982-1984 : Rédacteur en Chef du mensuel AUTO-LOISIRS. Collaborateur spécialisé de l'EQUIPE, L'EQUIPE MAGAZINE, L'EXPRESS SPORTS, AUTO-MOTO
1986-1987 : Responsable et animateur d'une émission hebdomadaire en direct consacrée aux sports mécaniques sur RADIO 7 (Radio France). Rédacteur en Chef et réalisateur de l'émission Grand Prix sur la 5 (Mars à Octobre 1986)
Septembre 87-Juillet 88 : Producteur et réalisateur de l'émission " CIRCUIT " sur la " 5 " 
1987-2003 : Fondateur et Directeur de la Rédaction de l'Agence de Presse Audiovisuelle MOTEUR PRODUCTIONS.
1993-1998 : Rédacteur en Chef de l'émission hebdomadaire MOTORS sur EUROSPORT 
Depuis Avril 1999, lancée le 1er Septembre 2000 : Fondateur et Président Directeur Général de la chaîne de télévision internationale MOTORS TV 
Depuis 2002 : Responsable et animateur de l'émission MOTORS sur RMC.
et aussi :
-Coordinateur et organisateur de la couverture télévisée des rallyes PARIS-DAKAR 1988, 1989, 1990, 1991 et 1992 pour la " 5 ".
-Commentateur du Championnat du Monde de Formule 1 et des Championnats du Monde moto pour la 5 (86, 87, 88, 89, 90, 91, 92)
-Commentateur des Grands Prix de F1, moto, Indycar, du Paris-Dakar et de nombreux championnats de sports mécaniques sur EUROSPORT (1992-1996)
-Responsable éditorial et commentateur, avec Patrick TAMBAY, de 100 Grands Prix de Formule 1 pour CanalSatellite/Kiosque (1997-2002)

Questions à un passionné

Jean Luc peux tu nous résumer ta carrière de journaliste sportif, spécialiste des sports mécaniques ?

J'ai eu la chance de toujours exercer depuis mes débuts, en janvier 1977, la profession de journaliste spécialisé dans les sports mécaniques, auto et moto, c'est-à-dire de faire de ma passion mon métier, c'est un privilège exceptionnel, dont j'ai conscience tous les jours.

Après la presse écrite jusqu'en 1986, puis la télévision avec la Cinq , et la radio avec Radio 7, une radio du groupe Radio France, j'ai commencé la télévision en 1986 avec la Cinq, puis j'ai créé une agence de presse audiovisuelle consacrée aux sports mécaniques, Moteur productions en 1987, pour réaliser des programmes pour la Cinq, Canal +, Eurosport, puis MOTORS TV, depuis sa création en 2000. J'ai travaillé pendant deux ans sur le concept de cette chaîne destinée aux passionnés, réalisées par des passionnés, avant de la lancer sur le câble , le satellite et l'ADSL le 1 er septembre 2000. Aujourd'hui MOTORS TV est diffusée auprès de 16 millions de foyers abonnés, soit 50 millions de télépectateurs potentiels, en quatre langues, dans 54 pays, dont 32 en Europe, et la chaîne connait un succès grandissant et une audience de plus en plus importante, notamment en Grande-Bretagne et en Allemagne.

On connaît le journaliste, mais un peu moins le pilote moto et auto. Peux tu nous en dire plus ?

Je ne prétends surtout pas être pilote, mais bien"gentleman-driver, ou rider", et journaliste avant tout. Je sais tenir un guidon et un volant, mais il me manque les quelques dixièmes parfois, et les quelques secondes, pour oser me considérer comme un véritable pilote. En revanche, je me suis épanoui dans les épreuves d'endurance, parce que je sais tenir un tableau de marche, rouler vite sans commettre d'erreurs tout en préservant la mécanique. Mon point faible, c'est certainement de ne pas rouler assez régulièrement pour pouvoir adopter un rythme très élevé dès les premiers tours, il me faut un peu de roulage pour prendre la mesure de l'auto ou de la moto, avant d'attaquer très fort.

J'ai la chance de pouvoir toujours continuer à participer à quelques compétitions auto au coup par coup, mais toujours en auto, puisque j'ai définitivement arrêté la course moto en avril 1981 au Mans, après avoir perdu beaucoup de copains en 1980....Pons, Rougerie, Chevalier, Léon, Peyre.....l'année noire de la course moto.

Dakar 85

Quels sont tes meilleurs souvenirs ?

Ils sont, heureusement, très nombreux, mais je citerai de manière plus ou moins chronologique : le Bol d'Argent 1980 sur le circuit Paul Ricard, où nous nous sommes classés 10 ième au général avec mon frère Gilbert sur une Honda 900 Bol d'Or, pas très loin de Dominique Sarron et Jean-Claude Jaubert, vainqueurs ce jour-là au guidon d'une Honda officielle. Le Paris-Dakar 1984, avec mon ami François-Xavier Beaudet, journaliste à l'Equipe, à bord d'un Mercedes 300 GD, 32 ième au général et 4 ième en marathon. Le Paris-Dakar 1985, avec mon autre ami Daniel Balavoine, à bord d'un Toyota FJ 60, 30 ième au général après beaucoup de galères.... Les 24 Heures du Mans auto 1988 et 1989, un rêve de gamin, sur le "vrai circuit"avec la ligne droite des Hunaudières sans chicanes, une Argo à moteur Ford Cosworth et une 21 ième place la première année, et une Spice à moteur Ford Cosworth et une 19 ième place la deuxième. Plus de nombreuses autres courses de moindre importance, où j'ai toujours pris beaucoup de plaisir, l'Enduro du Touquet, le Bol d'Herbe, le rallye motonautique sur le Nil, et d'autres comme la Fun Cup à Dijon, il y a trois semaines seulement, ou la RC Cup Peugeot à Magny-Cours en octobre dernier !

Dakar 82

Et tes plus mauvais souvenirs ?

Malheureusement, il y en a quelques mauvais: Les 10 Heures du Mans en 1982 sur une Honda 1100 avec mon ami Jean-Claude Hogrel, pilote de GP et multiple Champion de France, où une fuite d'huile et quelques soucis mécaniques nous plongent au milieu du classement Le Dakar 1983 à bord d'un Portaro, 4x4 à moteur Volvo, avec François-Xavier Beaudet, abandon à Korhogo en Cote d'Ivoire suite à la défection de notre assistance d'usine.... Abandon en 1987 dans le Ténéré dans une Lada officielle suite à une casse moteur avec Pierre Lartigue, nous étions 3ième au général à la lutte avec la Peugeot d'Ari Vatanen et la Mitsubishi de Patrick Zaniroli.

Dakar 83

Quels étaient tes pilotes motos préférés de l'époque ?

Mes pilotes français préférés étaient Christian Ravel, Patrick Pons, Christian Léon et Jean-Claude Chemarin, Christian Sarron, etc... Les étrangers: Jarno Saarinen, Barry Sheene, Freddie Spencer, Phil Read, Yvon Duhamel,etc...

Et chez les pilotes actuels ?

Olivier Jacques, Randy de Puniet, Sébastien Charpentier, Christophe Guyot, etc.... Etrangers: Valentino Rossi, Loris Capirossi, Dani Pedrosa, Mat Mladin, etc...

Fais tu toujours de la moto ?

Je roule tous les jours avec ma Yamaha FJR 1300, et je couvre 35 000 kilomètres par an...je crois d'ailleurs que peu de motards roulent autant, à part les professionnels, puisque la moyenne est, je crois de 7 000 km/an. Au delà de l'aspect pratique et rapide en région parisienne, la moto est une véritable passion pour moi, un mode de vie et un symbole de liberté. J'ai choisi la FJR 1300 parce que c'est une moto très performante mais également polyvalente, c'est vraiment la sportivo-GT par excellence, elle s'adapte au style de pilotage du jour ou du moment, avec une excellente fiabilité, et une bonne protection puisque je route même en hiver quand il y a de la neige.... Je possède également quelques motos anciennes, réunies en près de 30 ans, qui ont toutes pour moi une signification particulière, et que je ne pouvais pas m'acheter à 16 ans: Suzuki T 20, Honda CB 77, Triumph Bonneville, Honda CB 450.....

As tu d'autres loisirs ?

Je travaille environ 80 heures par semaine , et au moins 6 jours, v oire 7 jours sur 7, c'est le revers de la médaille et le prix à payer pour vivre sa passion, donc mes loisirs sont réduits au minimum, et je consacre mon temps libre à ma famille et à mes amis.

Peux tu nous donner ton avis sur le Championnat de France Open ?

C'est le creuset indispensable de la vitesse en France et pour mener les pilotes français en GP et en Superbike, donc il faut que ce championnat s'étoffe et se développe avec l'aise et la contribution de tous, c'est pourquoi MOTORS TV diffuse les épreuves françaises sur son antenne depuis son lancement, grâce à un accord avec la FFM, son président Jean-Pierre Mougin et Pierre Bonneville, le directeur de la communication. A mes yeux, il est très important que la moto bénéficie d'une belle exposition télévisée, même si nous savons bien que le"business"ne suit pas au même niveau qu'en auto, c'est avant tout une affaire de passion, et MOTORS TV coproduit toutes ces images avec la FFM. Il faut renforcer la qualité du spectacle, le lien entre pilotes et public, la densité du programme, c'est la force de la moto, le fait que les spectateurs soient également tous des passionnés, et viennent à moto sur les circuits. Les constructeurs et les partenaires doivent s'impliquer encore plus dans l'animation et la promotion en invitant des clients, des con cessionnaires, des employés, etc... à vivre un week-end sur un circuit. Il faut également que les pilotes de GP ou de Superbike puissent venir participer à une ou deux épreuves dans la saison, pour attirer les foules et se confronter aux jeunes pilotes. Dans ce contexte, l'action déployée par Christophe Guyot et le GMT Open est réjouissante, il faut que toutes les forces vives de la moto y participent à leur niveau pour que le succès se confirme; Il faudrait également que le calendrier soit mieux équilibré, avec 8 épreuves au total, dont au moins deux en septembre et octobre, pour que le championnat se répartisse mieux de mars à octobre.

Je suis ravi de pouvoir aider et contribuer à donner la meilleure exposition possible à l'Open de vitesse, grâce à MOTORS TV, et également dans le cadre de mon émission MOTORS sur RMC, tous les dimanches de 12 h 00 à 14 h 00, j'ai d'ailleurs reçu plusieurs fois Christophe, et il intervient régulièrement au téléphone à ce sujet.

Jean Luc Roy et internet ?

J'ai peu de temps à consacrer à internet, mais nous avons également des rubriques et des forums consacrés à la moto sur notre site www.motorstv.com, et nous sommes très fiers également de contribuer au rayonnement de la moto en France et dans le Monde, puisque notre site existe également en anglais.

Merci Jean Luc, pour ta disponibilité et pour ta passion communicative.

 

Crédits Photo : Micou Montange

RETOUR

retour sommaire