Le Forum

M'écrire webmaster : Francis Boutet  M'écrire

Merci de signer mon livre d'or

Le Forum

Pilotes

Courses

Motos

 

Gérard ROLAND


Son Moto Tour 2005

"Le premier jour sur le circuit de Carole je suis parti de la dernière position sur la grille de départ et j'ai du faire pendant deux tours le ménage pour revenir dans la  roue des deux kawas. Je fais l'intérieur a Didier Kaluza en proie à des problèmes de freins. Malheureusement, Sur l'angle, à la réaccélération l'arrière est parti et j'ai chute. Je suis reparti bon dernier avec le levier de frein avant cassé mais j'ai réussi à remonter à la dixième place. A l'arrivé plus que ma chute et les 40 secondes perdues sur Jean Paul BOINET, j'ai compris que les Pireli et les Metzeler ne monteraient pas en températures et que j'allais devoir rouler avec des pneus en bois et prendre de très gros risques pour  essayer de gagner ce Moto Tour.

Mais je ne suis pas du genre a baisser les bras et dés la spéciale de Jonchery je remets les pendules a l'heure en gagnant la catégorie et en terminant 4e temps scratch toutes catégories promos et experts confondues. Pour être tout à fait honnête, nous avons roulé sur le sec. 

Pour les étapes suivantes Folembray et Croix en Ternois j'ai jugé plus raisonnable d'essayer de terminer pas très loin de Didier et surtout de ne pas l'attaquer, au risque de nous mettre par terre tous les deux. 

Une parenthèse sur les pilotes de pointes en Classic,  LANNES  nous quittait sur casse sur le circuit de Folembray. Cet ancien champion de side-cars cross à 62 balais envoie du gros gaz et Eric ANGELOTTI vainqueur en 2003, était bien présent et a montré qu'il fallait devoir compter sur lui.  

Au départ de l' étape de Val de Reuil - Thonon,  j'allais enfin retrouver mon terrain de jeux favori les courses de côtes. Départ à 4 heure du matin,  il fait très froid  et là je refais une autre bêtise, j'oublie de cacher la moitié du radiateur, le moteur ne chauffe pas. Je comptais  l'économiser,  mais en compagnie de Gilles HUSSON on se perd. Tout les deux nous avons des problèmes de vue et nous n'arrivons pas de nuit a lire les notes. On jardine pas mal et nous sommes obligés de rouler très vite sur le reste du parcours.  A un carrefour on se reperd, lui prend la bonne route et moi je vais tout droit, Gilles m'a klaxonné et attendu, mais je me suis rendu compte trop tard de mon erreur. Demi tour, et là je rencontre Jean Michel GAUTREAU qui roule comme moi sur une RDLC, nous décidons de faire la route ensemble. Ce jeune garçon roule vraiment très bien et en plus navigue à la perfection. Il me servira de poisson pilote le reste du parcours. Mais le retard pris m'oblige à tirer sur le moteur et au lever du jour il fait encore plus froid, l'aiguille du thermostat ne décolle pas et ce qui devait arriver arriva, après un long moment en charge, je serre le moteur. Là le moral en prend un très sérieux coup. Jean Michel a vu le blocage de roue, il vient à ma hauteur et comprend mon désarroi. J 'essaie de remettre en route et le miracle se produit elle redémarre. J'ai perdu quelques chevaux et elle est devenue très pointue à conduire. Arrivé à Aigrefeuille je demande à Jean Michel de ne rien dire a mes concurrents directs. Mon assistance est là, PIERRE et MAX, deux garçons formidables dévoués en un mot adorables, que je ne remercieraient jamais assez. Bien sur nous ne pouvons rien faire pour le moteur et je pars dans la spéciale. Je me défonce et termine a une seconde  d'Eric ANGELOTTI,  mais devant les Kawas. Le reste de l'étape se passe sans encombres et  le moteur a résisté. 
Arrivé a Thonon nous disposons de deux heures d'assistance, je voulais changer les pistons mais mon mécano n'a pas voulu de peur de prendre des pénalités. Le soir je pars dans l'étape de nuit pas vraiment rassuré, mais je dois faire avec et je termine cette spéciale à une seconde d'Eric mais devant les kawas, avec plus de 37secondes sur Jean Paul et près de 50 sur Didier. Là je crois que nous avons, Eric et moi frappés un grand coup. 

Le lendemain pour la grande étape des alpes (Thonon - Valberg), toujours avec ce moteur fatigué, mon ami Philippe MARTIGNAC, avec qui je partage l'assistance nous décidons de faire route ensemble. D'ailleurs il me servira de poisson pilote jusqu'à l'arrivée et à lui aussi je dois une grande partie de mon résultat. Tant que j'en suis aux remerciements je ne voudrais pas oublier son fils Julien qui conduit le camping car et son épouse qui nous a préparé des succulents repas. Au soir de cette étape, que j'ai la joie de gagner, je suis revenu a 33 secondes du leader Jean Paul BOINET. Si le moral est au beau fixe, par contre le moteur m'inquiète. J'ai encore perdu en puissance et ma pauvre 350 ne va pas tenir le choc.  

Au départ de Valberg - Toulon, j'aperçois sur le coté gauche du pneu de Jean Paul un excédent de graisse de chaîne qui à coup sur dans la courbe à gauche précédent le départ l'aurait mis par terre. Je le lui signale et son assistance pourra lui nettoyer. Il me semble que depuis, Jean Paul me regarde un peu différemment et que nous deviendrons dans le futur de vrais amis, du moins je l'espère. Dans la spéciale suivante Jean Paul me reprend 6 secondes et le soir je décide de refaire le moteur, même  si je dois prendre des pénalités, de toutes les manières il n'aurait pas tenu. En arrivant, je quitte la combinaison et avec mon assistance ont se met au travail. Sous les ordres du marseillais (ami de Philippe MICHEL) un petit monsieur adorable dont je ne sais même pas le nom, mais vraiment très sympa. il nous donne la cadence démonter ceci, démonter  cela, vraiment un grand moment... 1 heure après sous les applaudissements la LC craquait à nouveau ..mise en parc fermé et "pastaga" pour tout le monde. 

Le lendemain je gagne l'étape.. un détail que j'allais oublié Eric a cassé l'embrayage de la Ducati et malheureusement il a du nous quitter. Vraiment un grand monsieur c'est Eric ANGELOTTI. A signaler l'accueil du motos club  de PUGET, bières et sandwichs gratuits pour tous les concurrents ... vraiment sympas.. D'ailleurs ils sont tellement sympas que l'un deux m'arrête pour m'expliquer que lui aussi avait eu une LC  et moi de lui expliquer que j'étais vieux, ais que je l'aimais aussi.....résultat des opérations, je prend une minute de pénalité au CH suivant. Les gens qui me soutiennent sont plus désolés que moi  l'un deux me suggère de mettre un commentaire  "bloquer par bus scolaire"  et il est prêt à le jurer aux organisateurs.. d'après lui c'est imparable.. Un bus scolaire un samedi moi je veux bien !!!
Le dimanche matin Jean Paul BOINET me fait la bise et me dit .. "tu as déjà vu des bus scolaires le samedi ????"  .... et moi de lui répondre: "c'était une équipe de foot"...  tu parles que je l'ai prise ma pénalité. 

En bas du Mont Faron Jean Paul vient me voir et me conseille de ne pas en prendre une, je le remercie de prendre soin de ma santé et moi de lui répondre que s'il cassait sa chaîne cela m'arrangerait ....on se marre. Il n'a plus qu'une chose à faire c'est de ne pas tomber. Je lui fait confiance. Moi, cette spéciale, je l'ai gagnée l'an passé et je veux finir en beauté. J'essaie de chauffer mon pneu en bois avec un burn... Départ en trombe où j'ai failli me retourner, plus deux ou trois grosses frayeurs plus loin, finalement je gagne cette dernière spéciale.. 

Voila la messe est dite, je termine deuxième de ce Moto Tour 2005 catégorie Classique. 
Pour en revenir a la messe, merci a l'abbé AUDRAIN à qui j'avais demandé de faire une prière pour moi.. apparemment cela a marché. 

Par contre, je pense que si le règlement au sujet des pneus et du diamètre des roues ne change pas, je ne ferais jamais plus le Moto Tour. J'ai vraiment pris de gros risques et il ne faut pas trop tirer sur la corde. 

Merci aux nombreuses personnes qui m'ont soutenu, pendant ce rallye, à mon assistance, a toi Francis BOUTET pour le travail que tu fais pour nous et à mes partenaires RETRO ASSURANCES et le CONSEIL GENERAL DU LOT
Bravo a toi Jean Paul pour ta victoire, bravo à Jean Michel GAUTREAU qui décroche la dernière marche du podium au dépend  de Didier mais qui comme moi était trés heureux pour toi, enfin bravo a Yamaha d'avoir fait la 350 RDLC.

GERARD ROLLAND

 

RETOUR

 

retour sommaire