Si vous ne voyez pas les animations ci-dessous, téléchargez le Plug-in Macromedia Flash: ici
 

Webmaster : Francis Boutet | M'écrire |

 

Menu 

 

Pilotes de légende

 

Courses de légende

 

Motos de légende

 

Personnalités

 

Histoires Anecdotes

  Photos et Vidéos
  Revue de Presse

 

Liens

 

 

CETTE ANNEE LA : Revivez les principaux événements de ces années là. Sport, actualité, cinéma, musique et bien entendu moto. De nombreuses photos, liens vers des sites, documents d'époque.

1969

1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980
Pilote et personnalité de légende : Kel Carruthers (né le 3 janvier 1938)

 

Kel Carruthers a été Champion du Monde 250cc en 1969. En tant que coureur, il est bien connu non seulement pour avoir remporté le titre mondial, mais aussi pour ses victoires dans la catégorie 250cc, à l'île de Man en 1969 et 1970. Il a eu une brêe mais très fructueuse carrière de coureur en Amérique avant de devenir l'un des plus talentueux team manager et ingénieur de course de l'histoire du sport moto des années 1970 et 80. Carruthers a notamment fait parti de l'écurie de Kenny Roberts quand celui ci a remporté trois championnats du monde consécutifs en 500cc.

Carruthers est né le 3 janvier 1938 à Sydney, en Australie. Son père possédait un magasin de motos et a été un champion de courses de side-car australien. Kel a aidé son père dans la boutique et a ainsi appris dès son plus jeune age la mécanique. Il a commencé la moto à l'âge de 10 ans et a effectué sa première course à 12 ans. Carruthers a roulé sur un deux-temps Royal Enfield et a excellé sur les piste australienne, mais en Australie, les pistes étaient le plus souvent des chemin de terre où les dénivelés étaient importants ainsi que les types de virages.

Carruthers est passé professionnel à 15 ans et a commencé la course sur route un an plus tard. Au début des années 1960, il était le premier coureur de son pays. De 1962 à 1965, il a remporté les catégories125cc, 250cc, 350cc et 500cc du championnat australien. Carruthers a roulé à sur une grande variété de machines de course, des Honda RC161s et CR93s jusqu'aux Norton Manx.

Dès le milieu des années 1960, Carruthers ayant fait le tour de la compétition en Australie, s'embarque avec sa famille à bord d'un navire au printemps de 1966 … direction l'Europe, où il s'engagea pendant les mois d'été dans les courses de Grands Prix et dans les courses internationales. En tant que pilote privé, il a dû apprendre les courses en circuit fermé, et a du surtout s'adapter à la vie en Europe, tout en vivant sur la route dans une caravane. Pour être engagé, il a également dû apprendre à être un négociateur inexorable.

cliquez sur la photo pour l'agrandir

"En ces temps là, les sommes gagnées a chaque course n'étaient pas importantes" a déclaré Carruthers, qui a roulé en championnat du monde dans trois classes différentes lors de cette première année. "Les organisateurs payaient les bons coureurs, mais nous, on devaient apprendre à nous vendre à ces promoteurs et ainsi obtenir le plus d'argent possible en prime de départ. Nous n'étions pas riche, mais nous pouvions avoir une vie décente en Europe.

"Je me souviens avoir l'équivalent d'environ 500 $ au début. Ce n'était pas trop mal pour le milieu des années 1960, mais il fallait payer nos dépenses et ne pas faire trop d'écart. En dehors des Grands Prix, le reste des week-end il y avait souvent des courses internationales, ainsi on pouvait courir presque tout le temps"

Carruthers a progressé et en 1968 il termine troisième au Championnat du monde 350cc sur Aermacchi. À la fin de 1968, Carruthers est à un tournant de sa carrière. MV Augusta avait essayé d'obtenir Mike Hailwood pour rouler au GP d'Italie à la fin de l'année, mais en raison de problèmes contractuels, il ne pouvait pas, de sorte que Carruthers fut choisi par l'usine. Malheureusement pour Carruthers, Hailwood a été libéré de Honda à la dernière minute et a pu roulé pour MV… dommage pour Kel !

cliquez sur la photo pour l'agrandir

En 1969, il est devenu pilote d'usine Aermacchi dans les catégories 125cc, 350cc et 500cc. Sur l'île de Man, Benelli demande à Carruthers de rouler pour eux en 250cc suite à la blessure de Renzo Pasolini. Carruthers obtient la permission d'Aermacchi et remporte la catégorie 250cc au TT cette année là.

Benelli a été très content de cette victoire qui était le première depuis le Grand Prix d'Italie 1965. Aermacchi autorise alors Kel à signer avec Benelli pour courir en 250 le reste de la saison. Carruthers se retrouve donc pilote d'usine pour deux marques différentes en même temps. Carruthers a remporté les Grands Prix 250cc en Irlande et en Yougoslavie et a donné à Benelli son deuxième titre mondial et le premier depuis 1950.

Carruthers a suivi les traces de ses camarades Australiens, Keith Campbell (champion du monde 350cc en 1957) et Tom Phillis (champion du monde 125cc en 1961) pour devenir le troisième champion du monde moto de son pays. Il était tellement populaire dans son pays natal, il a fini devant la grand tennisman Rod Laver, qui avait remporté le tournoi du Grand Chelem de tennis, pour le titre de Sportif de l'année australien.

Carruthers revient sur ses années de course en Grands Prix comme les plus agréables moments de sa vie.

"J'ai pris énormément de plaisir dans les Grands Prix à l'époque", explique Carruthers. "C'était super de voyager avec tous les pilotes ensemble à travers l'Europe, c'était comme un grand cirque et beaucoup sont devenus de bons amis."

En 1970, la course de Daytona devait s'avérer être un tournant dans la vie de Carruthers. Cette année-là, il remporte la course des 250 et il est près de remporter le Daytona 200. Don Vesco propose alors à Carruthers que s'il voulait courir en Amérique, il pouvait travailler dans de son magasin à El Cajon en Californie. Ensuite en 1970, Carruthers roulera en Championnat du Monde pour 250cc et 350cc sur des Yamaha.

Il a décide ensuite de retourner un temps en l'Australie. Mais en 1971 il revient avec sa famille en Amérique faire une dernière saison en vitesse avant de prendre sa retraite de la course. Carruthers réussi à terminer huitième dans le AMA Grand National Championships, remportant sa première course AMA à Road Atlanta, en avril 1971. À la fin de 1971, Kawasaki s'est efforcé de recruter Carruthers, mais Yamaha voulait encore plus de lui et amélioré l'offre que Kawasaki avait faite. En 1972, Carruthers a continué à rouler, mais son métier a commencé à évoluer. Cette saison là il a travaillé avec un nouveau pilote nommé Kenny Roberts … Kel s'occupai de sa moto et lui apprenait les ficelles du métier de la course sur circuit.

En 1973, Yamaha a contacté Carruthers pour qu'il intègre son team de vitesse aux États-Unis. Et tandis que Carruthers fait une très bonne saison sur circuit il devient vite évident que sa carrière de coureur était devenu impossible à continuer.

"A ce moment-là j'avais du mal à tout faire", se souvient Carruthers. "Il y avait trois autres coureurs à s'occuper. Yamaha voulant que je me concentre plus sur l'organisation du team, j'ai décidé avant la fin de la saison que je ne courrai plus l'année prochaine. "

Sous la direction de Carruthers, le Team Yamaha a connu beaucoup de succès aux Etats-Unis au milieu des années 1970. Roberts a gagné le championnat AMA Grand National en 1973 et 74 et l'AMA Formule 750 (Formula One) en 1977.

En 1978, Carruthers et Roberts partent pour l'Europe pour courir les Grands Prix 500cc avec le Team Yamaha US. Roberts a gagné le championnat du monde dés sa première année complète, et Carruthers a énormément contribuer à ce succès.

Carruthers a continué à travailler comme mécanicien et team manager pour diverses équipes dans les GP jusqu'en 1995. À la fin, il n'a plus trouvé le monde des GP aussi intéressant qu'autrefois.

"Nous avions l'habitude d'avoir une saison de sept mois, et ensuite nous envoyons la moto à l'usine en leur disant de faire mieux la prochaine année", rappelle Carruthers. "Progressivement, la gestion d'une équipe de GP est devenu un travail à longueur d'année sans interruption. Aujourd'hui les mécaniciens ne sont pas autorisés à toucher les motos une fois qu'ils quittent l'usine… c'est dommage "

En 1996, quitte le monde de la moto pour rejoindre celui des bateaux. Il dirige pendant deux ans l'équipe de course Sea-Doo avec laquelle il connaît de nombreux succès.

En 1998, Carruthers retourne à la moto et se lance dans le Chaparral Yamaha Supercross et, plus tard, l'équipe de Southern California en AMA SuperSport.

Son fils, Paul, est devenu rédacteur en chef de Cycle News, journal américains moto.

La carrière de Carruthers est unique du fait qu'il fut champion du monde en tant que pilote et plus tard en tant qu'ingénieur.

© 2008, Motorcycle Hall of Fame Museum

http://motorcyclemuseum.org/halloffame/hofbiopage.asp?id=139

 


Manifestations Partenaires

Partenaires et sites amis...